Pulchérie, qui en cherchait un, avait mis un temps fou à se préparer : bain moussant et loofah, eye liner et mascara, patchouli et  chinchilla . Dame ! le bal des pompiers c'est qu'une fois par an , et  fallait pas le louper celui là! C'était le plus grand  de la région, toutes les copines y allaient.

En attendant le car, près de l'église, elle jaspinait gaiement avec Thérèse et Janine. Sa jupe d'un beau vert jade lui donnait un air juvénile. Elle l'avait achetée le jeudi précédent, imaginant le moment où du fond de la salle, un beau brun viendrait la chercher pour danser. Elle n'était ni trop courte, ni trop longue, juste ce qu'il fallait pour attirer les regards.

Lorsque les trois copines entrèrent dans l'immense salle de bal, l'orchestre attaquait un madison, de quoi se mettre en jambes!  Pulchérie jubilait, elle savait que sa façon de se trémousser sur la piste  en avait déjà émoustillé plus d'un.

Toute à son affaire, elle sautait en cadence, sans s'occuper de ses voisins. Un juron la fit se retourner : elle avait malencontreusement heurté le vendeur  de Jokari du Paradis du Jouet de Guingamp. Pas de chance, car ce gars là était capable de vous traîner en justice pour beaucoup moins que ça. Elle lui sourit timidement pour s'excuser, il se contenta de hausser les épaules, ouf!

Derrière lui, elle repéra un danseur en pull Jacquard, brun, grand et baraqué, son idéal masculin. Il était en joyeuse compagnie : Robert Mahé, dit Bob l'éponge, André Le Gal, dit Dédé, et Marcel Hamon, dit le Crooner Quand elle les reconnut, elle alerta les copines et elles se précipitèrent pour les embrasser.

Le beau gars en Jacquard fut présenté, Janot Isme, réparateur de juke box à Ploumagoar, et surtout, célibataire. Pulchérie pensa tout de suite à poser ses jalons, mais elle fut devancée par Thérèse. Une bouffée de jalousie s'insinua dans son petit coeur de midinette: jamais elle ne pourrait s'intéresser à un homme sans que cette satanée Thérèse ne la coiffe au poteau ! Pourquoi continuait elle à sortir le samedi avec elle ? C'était la même chose à chaque fois . Pourtant la copine n'avait rien d'un sex-symbole, deux oeufs au plat ne suffisaient pas à remplir son corsage froufroutant, son postérieur bas et large tendait à fond sa jupe démodée... quant à ses yeux, ils étaient trop rapprochés et lui donnaient un air de fouine !

Elle termina sa soirée avec Janine, qui n'avait pas non plus trouvé ballerine à son pied.

Avant de dormir, comme tous les samedis où presque, elle se dit qu'un jour c'est sûr, elle le trouverait son chéri. Et la Thérèse, elle pouvait se le garder le Janot. Avec un nom à coucher dehors comme ça, il ne devait pas avoir inventer l'eau chaude, la machine à courber les bananes et le fil à couper le beurre, au choix.

Après quelques minutes de jérémiades intérieures, elle se consola en se disant que demain c'était dimanche, elle pourrait jouir d'une belle journée ensoleillée et au jusant , elle irait ramasser des coquillages , seule, sur la plage. Peut être qu'Emile, le fils du boucher passerait par là ?

Elle s'endormit, paisible.

 

 jeu des plumes d'Asphodèle : les mots en J.