Asphodèle propose toutes les semaines d'écrire un texte comprenant des mots commençant par A B C D E F G , cette semaine c'est le H qui commande! je ne me suis pas inscrite, j'espère qu'elle me le pardonnera, car j'ai bien envie de jouer...

Hector, après quelques hésitations et beaucoup de hurlements paternels, s'était  acheté pour son anniversaire, un hélicoptère. Le désir de survoler la terre tel un Yann Arhus Bertrand le hantait depuis son enfance. C'est par hasard qu'il avait appris qu'une comtesse hongroise voulait se débarrasser du sien. Quand il se trouva devant cette vieille noble des pays de l'est, sorte de haridelle hirsute mais humble, il devina tout de suite qu'elle était sous l'emprise du haschich. En ayant consommé pas mal lui même, il reconnaissait immédiatement les effets de cette substance illicite sur l'être humain. Dans l'hypothèse où la vieille ne lui ferait pas un prix intéressant, il pourrait toujours la menacer de la dénoncer à la brigade des stups. Mais la comtesse, probablement dans une situation financière plus que précaire lui laissa le bel hélico pour le prix d'un bouquet de hiémales, ce qui au mois de janvier, n'avait rien d'extravagant.

Son père, une fois l'achat effectué, le renia ! Il prétendit que l'honneur de la famille était en péril, famille qui ne se déplaçait qu'en Montgolfière depuis deux siècles.

Hector, à 53 ans, au comble de l'humiliation, et décidé a enfin vivre sa vie, planta là le paternel grincheux.

Il convoqua l'harmonie municipale pour son départ qui eut lieu le lendemain au lever du soleil.

Et c'est dans un halo de lumière que les musiciens virent l'engin s'envoler , puis s'écraser quelques dizaines de mètres plus loin dans un pré, provocant une hécatombe chez les hérissons...pauvre Hector, pas facile de voler se ses propres ailes !