La désertification bloguesque ou pourquoi je suis pas viendue pendant des jours et des jours!

Pierrôt Bâton s'est inquiétée de ma longue absence, me disant qu'un mot d'excuses serait nécessaire après un mois de non publication.

Elle a bien voulu m'en préparer un, car ma maman n'a pas voulu le faire, normal, elle est pas courant !

(inutile de vous dire que je suis soulagée de revenir sans craindre de punition)

Je publie donc aujourd'hui le mot si aimablement rédigé par elle, de son Bout du Monde :          

Alors .....tu pourrais dire:
Chers monsieurs et chères madames des blogs.
Cela fait plus d' un mois que je n' étais pas revenue dans mon étable (ou mon écurie, tu choises!) pour les raisons suivantes :
- le niveau de l' eau dans le bas du champ est monté tout d' un coup rapport à la fonte du glacier des Monts d' Arrée.
- Craignant de mouiller mes sabots, je suis carrément montée sur la planche la plus élevée du poulailler voisin (et c' est pas facile quand on a 4 pattes , et que ces connes de poules voulaient pas se pousser.
- Vu la hauteur sous plafond, je me suis collée une dorsalgie.
- Madame Bardot est venue à mon secours (normal, quand on s' appelle comme ça ...) et vu son grand âge, ça a pris du temps.
- Ben Ali(boron) ayant eu un moment l' envie de venir chez nous, je voulais être à même de lui botter le train.

Il faut maintenant que je me réhabitue à la vie en société. Je m' y applique d' autant que la fille ayant succédé au père, c' est au moins une question que j' ai plus à me poser !
Ne désespérez-pas.
l' âne au chapeau rond (parce que c' est bien connu : ils ont des chapeaux ronds, la la li la lèèèère ...)
J' te bise.
Catherine

Comme vous avez pu le lire, j'ai de multiples raisons pour justifier mon absence, vous n'avez qu'à taper dans le tas!

Comme je ne sais pas encore à quelle date sera publié le prochain billet, j'ai bien envie de demander au Pierrôt de m'en rédiger deux trois , en attendant que l'envie revienne.

  • Avertissement {0}

      Ce message est trop long pour votre écran. Afficher le message complet